Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Une jeunesse formatrice

La famille d’Abilio Diniz (lefigaro), d’origine portugaise part pour le Brésil au moment de la crise de 1929 La capitale économique du Brésil a vu naître Abilio Diniz en décembre 1936. Il s’est formé aux arts martiaux afin de ne plus être une tête de turc.

Luiz Inácio Lula da Silva, qui n'est autre que l’ancien président du Brésil, comptait Abilio Diniz dans son cercle d'amis. Avec pour ambitions d’augmenter la performance des prestations publiques et de rendre concurrentielles les entreprises du pays, la Chambre de Politique et de Gestion et compétitivité accueille l'entrepreneur en 2011. Abilio Diniz est dorénavant l’un des hommes les plus puissants du Brésil.

Abilio Diniz est un homme de valeurs : la famille, la foi,etc.

Défendant le contentement et la stimulation des équipes dans les sociétés, le "capitalisme responsable" est un courant fondé sur le continent américain dont se revendique Abilio Diniz. Convaincu des bénéfices de l'entraînement sportif, il fonde des salles de sport dans les hypermarchés GPA et pousse ses salariés à participer aux courses financées par l'entreprise. Créateur de l’équipe d’Audax, destinée à déceler les jeunes talents, l'entrepreneur appartient également au groupe consultatif du São Paulo Futebol Clube. Autrefois joueur de football, ayant aussi exercé la musculation et la capoeira, Abilio Diniz est un grand athlète qui démarre chaque jour par un entraînement sportif.

En 1959, Abilio Diniz ouvre le tout premier libre-service du groupe Pão de Açúcar. Une décennie plus tard, GPA regroupait mille quatre cents employés et quarante magasins. La boutique de son père représente la première pierre du Grupo Pão de Açúcar (GPA). Abilio Diniz rencontre les fondateurs du groupe Carrefour en 1974. Il s’inspire de leur réussite pour développer sa propre chaîne.

Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National à la fin de la décennie 80, alors que le pays connait une situation d'extrême inflation. le chef d'entreprise est enlevé par un groupuscule "d’extrême gauche" au moment de la campagne présidentielle de 1989. Délivré après 7 jours de captivité, il va rester affecté par cette événement. Abilio Diniz ouvre le Grupo Pão de Açúcar aux investisseurs au milieu des années 1990. Il attaque à ce moment une période d’acquisitions et GPA devient le chef de file de la commercialisation dans le pays.